Opter pour le toit de chaume

Relégué au second plan pendant un moment, le toit en chaume fait un retour remarqué dans le monde de la construction. Celui-ci a un côté rustique assez charmant et naturel qui le rend diffèrent des autres types de toit. De plus, sa couverture végétale parfaitement écologique est pleine d’avantages que vous ne manquerez pas d’apprécier.

Les origines du toit de chaume

Les origines du chaume remontent à l’Antiquité et il est donc l’un des plus vieux type de toiture au monde. On dit que les premiers toits en chaume ont été construits en Europe méridionale et même septentrionale. Les constructeurs de l’époque utilisaient du matériel bon marché, disponibles en abondance et qui présentaient de bonnes propriétés d’imperméabilité.

Et donc, suivant les régions, ils utilisaient du roseau, de la paille, du seigle ou du jonc pour construire des toits.

Vers la fin du 19e siècle, ces techniques furent bannies car présentant trop de risques d’incendie. Le chaume fut donc remplacé par la tuile, l’ardoise et bien plus tard, par la tôle.

Quels sont les avantages d’un toit de chaume ?

Possédant un charme et une authenticité forte, le toit de chaume a bien évolué depuis les temps ancestraux. Le chaume le plus prisé en France est celui fait à base de paille de seigle. C’est une matière résistante qui possède une haute teneur en silice et en cellulose. Grâce à cette particularité, il n’intéresse aucunement les insectes, rongeurs et autres. Parfaitement imperméable, il ne laisse pénétrer aucune goutte d’eau quelle que soit la violence de l’averse.

Le chaume est également un parfait isolant thermique naturel qui ne laisse passer ni la chaleur de l’été ni la fraicheur de l’hiver. Et donc attendez-vous à être dans une température ambiante quelle que soit la saison.  Et pour finir, pour une toiture épaisse de 25 à 35 cm, le chaume offre également une très bonne isolation phonique, sans travaux ni surcoûts complémentaires.

Comment entretenir un toit de chaume ?

Correctement posé un toit de chaume a une espérance de vie de 40 ans au moins. Si les consignes d’entretien sont correctement suivies, la toiture peut tenir 50 ans !

Entretenir un toit de chaume n’est pas diable. Les 5 premières années ne nécessite pas d’entretien régulier. Par contre, après cela vous devrez le traiter par période pour éviter les mousses et une éventuelle usure. Veillez à éliminer les couches usées chaque 3 ans au moins à l’aide d’une brosse et à nettoyer la toiture à l’eau claire avant arroser le tout d’un bon produit anti-lichen et anti-mousse.

Puis après cela, tous les 20 ans vous devrez faire un entretien plus poussé en posant de nouvelles bottes de chaume afin de remplacer celles usées, afin que votre belle toiture garde toutes ses propriétés isolantes.