Maison passive : le fonctionnement

Une construction passive peut se définir, en de simples mots, comme une construction isolée. Le concept de maison passive renvoie ainsi à une moindre consommation énergétique puisque la chaleur interne y étant conservée. Il n’est donc pas question de faire constamment recours à un chauffage pour imposer une température adéquate à l’intérieur.

L’énergie qui est dépensée dans les habitations classiques a un impact remarquable sur l’environnement. Et en ce qui concerne les habitations dont la construction respecte RT 2012, leur impact sur l’environnement est certes moindre, mais reste cependant important. Une construction passive a la particularité de consommer environ dix fois moins d’énergie que les maisons classiques et deux fois moins que les constructions conçues selon RT 2012. On comprend donc pourquoi les maisons passives constituent une bonne alternative écologique.

Isolation thermique

Le fonctionnement d’une maison passive repose sur un certain nombre de principes dont le principal est l’isolation. Puisque la question est de préserver la chaleur interne. Ainsi, la maison doit être construite de telle manière qu’il n’y ait que peu d’ouverture vers l’extérieur. L’idéal est d’ailleurs de ne laisser aucune ouverture ; les parois doivent être bien isolées. Si possible, aucune brèche ne doit être négligée et il importe alors de prêter une attention particulière aux ponts thermiques. Puisque les fenêtres sont indispensables dans une maison, il faut y effectuer un triple vitrage.

Ventilation

Le système de ventilation, dans une maison passive, sert non seulement de régulateur thermique des flux de la maison mais également de protection contre les déchets toxiques. Dans ce type de construction, le système de ventilation le plus adéquat est celui à double flux permettant une récupération de chaleur. C’est la raison pour laquelle on fait recours à un échangeur thermique air/sol qui a un double rôle. En été, il rafraîchit la maison tandis qu’en hiver, il servira à augmenter la température interne. Dans la période hivernale, la ventilation permet de récupérer en fait la chaleur sortante qui est alors retransmise à l’intérieur. (Attention : ce n’est pas l’air qui est récupéré mais seulement la chaleur de celui-ci.) Toutefois, il importe que l’isolation soit efficacement faite pour que la ventilation remplisse convenablement sa fonction (pouvoir récupérer environ 75% de la chaleur sortante).

Choisir des appareils électroménagers consommant très peu

Le principe fondamental d’une maison passive est une moindre consommation énergétique. En clair, il est question de faire des économies. Il faut donc choisir des appareils consommant peu pour dépenser moins d’énergie et par la même occasion économiser de l’argent.

En outre, une maison passive est supposée être saine. C’est une maison qui doit dégager de l’énergie positive. En d’autres termes, il est indispensable que son hygiène soit assurée en permanence. L’entretien doit se faire constamment.

Les maisons passives ne sont pas dotées d’une forme particulière qui les distingue. Leur aspect extérieur demeure identique à celle des maisons ordinaires. Mais ce sont les principes d’isolation, de ventilation et d’hygiène qui les différencient des habitations classiques.