L’éco prêt à taux zéro

Vous êtes proprioétaire d’un ancien logement qui est antérieur aux années 1990 et dans lequel vous souhaitez opérer des améliorations de performances énergétiques ?

Finis, les tracas et les longs calculs, vous pouvez directement recourir au prêt éco-prêt à taux zéro. Codifié par la loi de finance pour 2009 en son article 99, ce prêt est exclusivement destiné à tous propriétaires désireux d’effectuer des bouquets de travaux éligibles au dispositif.

Le montant peut avoisiner les 20 000 euros remboursables sur 10 ans pour les proprios devant effectuer au moins 2 travaux et peut même aller jusqu’à 30 000 euros, remboursables sur 15 ans pour les détenteurs de projets comprenant plus de 3 travaux.

Bénéficier de l’appui de ce prêt ne signifie aucunement que vous êtes disqualifié à bénéficier de l’appui des autres fonds ou aides comme le crédit impôt ou encore l’Anah, il vous est effectivement de procéder au cumul. Par voie de conséquence, il serait intéressant de se demander comment faire pour bénéficier de ce type de prêt, quelles sont les conditions d’éligibilités et bien évidemment les atouts qu’il regorge.

Comment faire pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

C’est tout à fait simple, il vous suffit juste de vous rendre sur le site du ministère qui s’occupe du logement pour procéder au téléchargement du formulaire. Une fois effectif, vous pouvez vous présenter auprès de la banque de votre choix muni des dispositifs attestant des conditions d’éligibilités. Si toutefois après un diagnostic minutieux votre dossier ne souffre d’aucune irrégularité, le prêt vous sera automatiquement alloué et vous disposerez de trois années pour effectuer les travaux d’améliorations déclarées. Cependant, le terme « éligibilité » semble susciter la curiosité et mériterait d’être détaillé.

Quels sont les critères d’éligibilités pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

Par éligibilité, il faut juste comprendre un dispositif de mesure à la limite une sorte de barème qui codifie l’attribution de l’éco-prêt à taux zéro.

Les critères d’éligibilités à prendre en considération sont assez conséquents dans la mesure où votre dossier sera passé au peigne fin dans le dessein de mesurer l’ampleur ainsi que les types des travaux à effectuer, le niveau de l’artisan qui en charge du chantier qui est foncièrement tenu d’être un pro pour effectuer ce genre de boulot, l’état dans lequel se trouve votre logement qui doit impérativement être antérieur aux années 1990 et servir de logement principal à son propriétaire ou faisant office d’habitation à louer, et bien évidemment les améliorations énergétiques.

Quels sont les avantages que propose l’éco-prêt à taux zéro ?

Ils sont nombreux les ces aides auxquelles vous pouvez postuler pour réaliser vos travaux d’améliorations énergétiques. Que ça soit le crédit impôt, les subventions de l’Anah, ou encore la prime énergie, vous pouvez bénéficier du secours en permanence.

Cependant, la majeure partie des financements de ces formes d’aides ou subventions entre en vigueur une fois votre chantier terminé, à la grande différence du prêt éco-prêt à taux zéro qui vous est versé avant même le début des travaux.

Un prêt qu’il vous est désormais possible de cumuler avec le crédit d’impôt pour mener vos travaux d’amélioration énergétiques.