L’importance d’enseigner le développement durable à l école

La dégradation de l’environnement a pris de l’échelle ces dernières décennies. Le changement climatique, l’émission des gaz à effet de serre sont des réelles menaces. Ils provoquent la raréfaction des sols fertiles et l’extinction de certaines espèces.

Avec la croissance démographique (9 milliards d’habitants d’ici 2050), le manque de ressources naturelles affectera également la sécurité alimentaire. Conscients de ces enjeux, les dirigeants se sont penchés sur la recherche d’une stratégie pour que les générations futures puissent vivre dans un environnement viable. Des conférences internationales comme le COP21 ont été organisées afin de trouver des solutions.

Qu’est-ce-que le développement durable ?

Le développement durable est une des stratégies pérennes pour faire face aux problématiques liées à l’environnement. Ce nouveau concept a fait son apparition dans les années 80. Il est axé sur la préservation de l’environnement, notamment la gestion des ressources naturelles et la réduction de l’émission de gaz à effet de serre.

Tous les acteurs se mobilisent actuellement afin d’adopter un nouveau style de vie. Vu l’enjeu, des formations et séances de sensibilisation ont été initiées auprès des entreprises, des associations, des clubs sportifs, des agriculteurs.

Pourquoi enseigner le développement durable ?

L’éducation au développement durable (EEDD) fait partie des stratégies mises en œuvre pour conscientiser les enfants dès leur plus jeune âge. La préservation de l’environnement implique l’adoption d’un style de vie responsable. De nouvelles habitudes doivent être inculquées dans la vie quotidienne afin d’obtenir des résultats perceptibles. La sensibilisation doit être effectuée dans le long terme pour que les enfants puissent comprendre l’importance de chaque action de préservation de l’environnement.

Des programmes tels que la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement ont été lancés à travers le monde pour éveiller l’intérêt des jeunes à protéger l’environnement. L’éco-école est également une des initiatives mises en œuvre pour renforcer l’éducation environnementale au sein des établissements scolaires.

Rien qu’en 2016, plus de 2000 écoles primaires, collèges et lycées ont participé à ce projet. Des thèmes axés sur la biodiversité, l’eau, l’alimentation, l’énergie, mais aussi la santé et la solidarité sont incluses dans le programme scolaire afin de conscientiser les enfants sur l’importance de préserver l’environnement.

Débuter la sensibilisation environnementale au sein des établissements scolaires est avantageux. À travers les programmes, les enfants s’informent sur les enjeux du développement durable. Ils participent aux actions de préservation de l’environnement telles que la réduction des déchets, le recyclage, la création d’un espace de verdure à l’école ou encore les classes vertes.

Grâce à ces différentes activités, ils deviennent des porte-parole en faveur de l’environnement. Leurs champs d’intervention peuvent aussi s’étendre dans leurs foyers respectifs. En informant les parents sur la gestion de l’énergie et l’économie d’eau, ils apportent leur contribution pour protéger l’environnement.

L’éducation axée sur le développement durable est importante pour garantir un changement de comportement des cibles. Les enfants sont les décideurs de demain. Concentrer l’éducation environnementale à la base garantit un avenir meilleur pour les générations futures et permet d’anticiper toutes les actions à entreprendre